Négociation avec l’ARC : La Commission des relations de travail nomme un médiateur

28 février 2019
 La Commission des relations de travail a nommé un médiateur dans le litige contractuel opposant l’AFPC- SEI et l’ARC.

Le 27 février, la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral a nommé un médiateur fédéral qui facilitera les pourparlers entre le Syndicat des employé-e-s de l’Impôt de l’AFPC (AFPC-SEI) et l’Agence du revenu du Canada (ARC). La Commission a pris cette décision parce qu’en janvier dernier, après de longs et frustrants mois de négociations qui n’ont abouti à rien, l’AFPC-SEI a déclaré l’impasse.

L’équipe de négociation de l’AFPC- SEI communique présentement avec le médiateur afin de fixer les dates de la prochaine séance de négociation.

La Commission a également déclaré que la mise sur pied d’une commission de l’intérêt public se fera à une date ultérieure, et ce, afin de donner aux parties l’occasion de retourner à la table de négociation avec l’aide d’un médiateur.

Dès le début des négociations il y a huit mois, le syndicat a précisé clairement les principales priorités des membres en ce qui concerne la prochaine convention collective, à savoir :

  • des protections contre le recours excessif aux contrats, une augmentation du nombre de postes permanents et une meilleure sécurité d’emploi; 
  • des protections contre l’expansion du travail par poste et de nouveaux droits pour les travailleuses et travailleurs de soir; 
  • une meilleure conciliation travail-vie personnelle, grâce à de meilleurs congés; 
  • de meilleures conditions de travail pour le personnel des centres d’appels, y compris de meilleures protections et le droit de participer à l’établissement des horaires; 
  • les mêmes droits syndicaux au travail que ceux consentis à d’autres fonctionnaires fédéraux.
     
  • Des augmentations salariales tenant compte de l’inflation   

Malheureusement, pendant ces longs mois de pourparlers, l’ARC s’est montrée réticente à répondre de façon satisfaisante aux préoccupations susmentionnées. Elle a plutôt insisté pour obtenir des concessions.

Le syndicat fera le point dès qu’il y aura du nouveau. Entre-temps, n’hésitez pas à consulter les sites internet du SEI  et de l’AFPC pour voir les propositions de l’AFPC-SEI, vous renseigner ou vous abonner afin de recevoir régulièrement des mises à jour. Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec la présidence de votre section locale du SEI.