À propos du SEI

Nous sommes le Syndicat des employé-e-s de l’Impôt (SEI), qui représente plus de 25 000 employé-e-s de l’Agence du revenu du Canada. Nous existons pour protéger et promouvoir les droits de nos membres dans leur milieu de travail, ce qui n’est pas une mince tâche dans la fonction publique fédérale d’aujourd’hui!

C’est un travail que nous prenons très au sérieux. Le SEI croit en la promotion d’une relation constructive avec la direction de l’Agence. Mais nous ne reculons devant rien lorsqu’il s’agit de protéger les intérêts de nos membres, que ce soit au bureau même ou sur la colline du Parlement.

Syndicat innovateur et progressiste, nous avons une vision pour le futur. En même temps, nos racines remontent à plus d’un demi-siècle. En 1943, les employé-e-s au service de l’Impôt se sont regroupés en « Association des employés de l’Impôt du Dominion ». À l’époque, comme aujourd’hui, les travailleuses et travailleurs fédéraux reconnaissaient que la syndicalisation est la meilleure police d’assurance contre les pratiques patronales injustes et déraisonnables.

En 1966, avec l’avènement de la libre négociation collective dans la fonction publique fédérale, le SEI s’est joint à l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), dont elle formait l’« Élément de l’Impôt ». Son nom actuel lui vient d’une résolution adoptée au Congrès de 1987. Avec l’adoption de la Loi sur l’ADRC, le ministère de la fonction publique fédérale dont nous faisions partie s’est transformé en Agence. Cette Agence est née par proclamation le 1er novembre 1999. Le 12 décembre 2003, l'Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC) est devenue l'Agence du revenu du Canada (ARC).

Les membres du SEI travaillent dans des secteurs comme Services aux contribuables, Gestion des créances, Vérification, Finances et administration, Ressources humaines, Technologie de l’Information (TI), Rémunération, Exécution, Politique législative et affaires réglementaires et Appels (PLARA).  Ils sont classés dans l’une des deux groupes professionnels : SP ou MG.

Ces groupes tombent sous le coup d’une même convention collective (celle des Services des programmes et de l’administration).