Fichier de changement de l'AFPC (Cotisations)

21 novembre 2018

(Vidéo disponible aussi)

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet qui n’est pas toujours populaire mais qui est tout de même très important : vos cotisations syndicales.

Comme vous le savez, le système de paie Phénix a créé et crée toujours beaucoup de problèmes pour plusieurs d’entre vous. Depuis avril 2016, lorsque l’ARC fut forcé de se joindre à ce système de paie, votre syndicat s’est concentré à venir en aide à ses membres afin de régler le plus rapidement possible les situations problématiques.

Bien que l’ARC soit le plus gros ministère du gouvernement fédéral, c’est l’endroit où il y a eu le plus petit nombre de cas liés au système de paie Phénix. L’une des raisons est que le Syndicat des employé-e-s de l’Impôt et l’Agence du revenu du Canada ont convenu d’un protocole d’entente afin d’accélérer le traitement des dossiers les plus sensibles. De plus, le fait que l’ARC ait conserver à son emploi ses propres agents de rémunération, membres du SEI, et que ceux-ci utilisent le système SAE en conjonction avec le système Phénix, a permis de réduire le nombre de cas de problèmes de paie.

Comprenons-nous bien! Bien que la situation ne soit pas aussi pire à l’ARC que dans la plupart des autres ministères fédéraux, cette situation est tout de même inacceptable! C’est pourquoi le Syndicat des employé-e-s de l’Impôt a lancé une campagne afin de convaincre le gouvernement fédéral de remplacer le système de paie Phénix à l’ARC par le système SAE. Pour votre information, nous continuons toujours de mettre de la pression sur le gouvernement dans ce dossier.

Bon, maintenant, revenons à vos cotisations syndicales!

Depuis son introduction, le système de paie Phénix a été incapable de lire correctement la base de données mensuelles que l’AFPC fournit à tous les ministères fédéraux en ce qui concerne les changements à apporter au montant des cotisations syndicales devant être payées par ses membres. L’AFPC fournit cette base de données au gouvernement depuis des décennies sans avoir rencontrer de problèmes majeurs. Ceci était vrai jusqu’à l'avènement de Phénix!

Depuis maintenant 1 an et demi, l’AFPC a essayé d’apporter des correctifs afin que le système Phénix puisse enfin lire ces informations afin d’appliquer les bons montants de retenues de cotisations syndicales sur votre paie. Le syndicat et le ministère Services publics et Approvisionnement Canada étaient prêts à aller de l’avant en novembre 2017 lorsque le Conseil du Trésor, pour des raisons inconnues, a tout arrêté!

Comme vous le savez probablement, l’AFPC a finalement obtenu l’autorisation de mettre en place les correctifs nécessaires afin de corriger cette situation. Depuis la paie du 14 novembre dernier, plusieurs d’entre vous avez dû remarquer que le montant que vous payé en cotisations syndicales a été ajusté. En fait, à cause des déboires du système Phénix, le montant de cotisations que vous avec payé depuis le printemps 2016 était erroné.

Nous sommes conscients que cette situation peut vous causer des inconvénients et que vous n’y êtes absolument pour rien. S’il vous plaît n’oubliez pas que cette situation est causée par votre employeur, le gouvernement du Canada, et non pas par votre syndicat.

Certains d’entre vous avez payé trop de cotisations et avez donc droit à un remboursement. Si c’est le cas, le montant qui vous est dû devrait vous être remboursé en un ou deux versements.

Pour ceux et celles qui n’ont pas assez payé de cotisations, vous devez rembourser le montant dû et des prélèvements additionnels seront faits sur votre paye.

Telle que le veut sa politique, l’AFPC procède au recouvrement d’un maximum de l’équivalent d’une année de cotisations, mais cela ne sera pas fait d’un seul coup, à moins qu’il soit inférieur à la cotisation mensuelle normale. Le recouvrement sera étalé sur plusieurs payes et sera équivalent  au montant des cotisations mensuelles normales. Par exemple, si vous êtes supposés payer 75$ par mois en cotisations syndicales, vous paierez ce montant plus un montant additionnel de 75$ par mois en arriérés de cotisations. La majorité des membres nous doivent moins de 300 $; pour eux, le recouvrement ne devrait pas prendre plus de deux ou trois mois.

Sur son site Internet, l’AFPC traite de cette question et de bien d’autres dans une section intitulée : « Rajustement des cotisations syndicales : Foire aux questions ». Je vous invite à aller consulter ces informations qui peuvent répondre à la plupart de vos questions.

Pour ceux et celles d’entre vous qui sont affectés par la situation, vous devriez avoir reçu ou recevoir bientôt une lettre de l’AFPC indiquant le montant dû ou à recevoir. Dans un monde idéal, vous auriez dû recevoir un état de compte avant que des changements soient effectués sur votre paie. Pour différentes raisons, incluant la grève actuelle touchant les services de Postes Canada, cela n’a pas été possible.

Si vous avez des questions concernant les changements apportés au montant des cotisations syndicales prélevées sur votre paie, vous devez remplir le formulaire de demande de renseignements en ligne. Vous pouvez par exemple demander la ventilation du montant que vous devez. Si le remboursement de vos cotisations syndicales vous cause des problèmes financiers, vous devez également remplir ce même formulaire. L’AFPC prendra en considération votre situation et pourrait vous accorder un délai supplémentaire afin d’effectuer votre remboursement.

Évidemment, vous pouvez discuter de votre situation avec l’un des représentants syndicaux de votre section locale qui fera tout en son possible pour vous venir en aide.

En terminant, nous comprenons que cette situation peut être frustrante pour plusieurs d’entre vous et nous partageons votre frustration. Mais nous n’avons pas le choix. Les cotisations syndicales doivent être ajustées pour s’assurer que votre syndicat reçoive les sommes d’argent prévues et nécessaires afin que nous puissions continuer à défendre vos droits en remplissant nos multiples missions telles que la négociation collective, la représentation, l’éducation et la mobilisation.

Merci pour votre patience et votre compréhension et merci également pour votre soutien envers votre syndicat.

Marc Brière
Président national