Élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord et la déclaration d'impôt unique au Québec

15 juin 2018

CHICOUTIMI – Dans le cadre de sa campagne d’action politique s’opposant à la proposition faite par le Parti Conservateur, le NPD et le Bloc québécois d’implanter une déclaration d’impôt unique administrée par le gouvernement du Québec dans le cas où ils formeraient le prochain gouvernement, le Syndicat des employé‑e‑s de l’Impôt (SEI), un Élément de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), s’implique activement dans la campagne électorale en vue de l’élection partielle qui se tiendra lundi le 18 juin dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord.

En effet, le Président national du SEI, Marc Brière, accompagné par le représentant des sections locales pour le Comité d’action politique, André Michaud, se sont rendus hier au Bureau des services fiscaux de Chicoutimi et au Centre fiscal de Jonquière afin de distribuer des feuillets d’information à l’intention de nos membres pour les sensibiliser au fait que cette proposition de déclaration d’impôt unique, si elle devenait réalité, mettrait en danger les emplois de nos membres travaillant au Québec et notamment dans la région du Saguenay où le tiers de nos membres québecois se trouvent. Ils étaient aussi accompagnés par le Vice-président régional pour la région de Québec, le confrère Jérôme Martel. Ils ont répondu à plusieurs questions des membres et les ont exhortés à aller voter lundi afin de faire entendre notre voix et de protéger nos emplois. La réponse des membres a été extrêmement positive.

En plus de ces visites, notre Président national a accordé des entrevues à la radio de Radio-Canada, à TVA Nouvelles ainsi qu’au journal local Le Quotidien.

Il est important de souligner le fait que seul le Parti Libéral du Canada s’est prononcé contre cette proposition.

La bataille ne fait que commencer et le SEI continuera à se battre sans relâche afin de défendre ses membres dont les emplois sont carrément menacés.

Pour plus d’information, veuillez consulter le document qui fut remis aux membres des sections locales de Chicoutimi et de Jonquière.

En toute solidarité