Journée nationale de la vérité et de la réconciliation : qui a droit au nouveau congé férié?

8 septembre 2021

Le gouvernement fédéral a adopté en juin une nouvelle loi pour faire du 30 septembre un jour férié national afin de commémorer la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Cette décision fait suite à l’un des 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et vise à honorer les survivantes et survivants, leurs familles et leurs communautés. C’est un moyen de commémorer tous les ans l’histoire et les séquelles des pensionnats, une étape essentielle de la réconciliation.

Ce nouveau jour férié sera observé par les fonctionnaires fédéraux et le personnel de toutes les entreprises sous réglementation fédérale (fonction publique fédérale et employeurs régis par le Code canadien du travail).

Les conventions collectives de l’AFPC négociées avec le gouvernement fédéral prévoient l’ajout de tout jour férié proclamé par une loi du Parlement. Les employés admissibles pourront ainsi observer cette journée importante et y participer. Ils n’auront n’ont pas besoin de demander congé. Si le 30 septembre  coïncide avec un jour de repos de l’employé-e, il est reporté au premier jour de travail à l’horaire de l’employé-e qui suit son jour de repos. 

Malheureusement, ce nouveau congé ne s’applique pas aux employeurs sous réglementation provinciale, à moins qu’une administration provinciale n’apporte des modifications semblables à législation sur les normes du travail.