Comité exécutif

Procès-verbal de la réunion du Comité exécutif

Le 19 juin 2006

Le Comité exécutif se réunit le 19 juin 2006. Les membres ci‑après sont présents :

Betty Bannon – présidente
Bob Campbell – 1er VP national
Denis Lalancette – 2e VP national
Kent MacDonald – VPR, Nord et Est de l’Ontario

L’ordre du jour est le suivant :

  • Poste de TI du SEI
  • Relation du SEI avec l’International Children’s Awareness (ICA)
  • Modules de formation des dirigeant‑e‑s de section locale de l’AFPC et cours de formation des dirigeantes et dirigeants de section locale du SEI

POSTE DE TI DU SEI :

P/A/ Denis/Bob

Il est résolu qu’Alex Thon soit nommé au poste de TI du SEI.

Bob – oui
Denis – oui
Kent – oui
Betty – oui

  • La motion est adoptée.

RELATION DU SEI AVEC L’INTERNATIONAL CHILDREN’S AWARENESS (ICA)

Selon le consensus, bien que l’ICA soit notre œuvre de bienfaisance de prédilection, nous ne devrions pas nous limiter à la commanditer par de l’argent. Le comité discute de divers moyens dont le SEI pourrait aider l’organisation de l’ICA à long terme. Voici les recommandations convenues par le comité :

  • Créer un poste budgétaire pour le « Fonds international de l’ICA » ~10 000 $, y compris objets de promotion
  • Un don annuel de 500 $
  • Informer nos membres d’utiliser Centraide pour acheminer à l’ICA une partie ou la totalité de leur don
  • Parrainer une étudiante ou un étudiant qui voudrait aller travailler avec le capitaine Smith en Afrique. Cela coûterait environ 5 000 $, et le Comité des récompenses et des titres honorifiques pourrait demander les candidatures et choisir l’étudiante ou l’étudiant
  • Accorder une subvention de 2 500 $ pour envoyer un membre travailler avec le capitaine Smith en Afrique
  • Élaborer des objets de promotion conjoints avec l’ICA; une partie du produit des ventes irait à l’ICA

Il est également convenu que le SEI devrait rencontrer le capitaine Smith pour vérifier que l’ICA est à l’aise avec ces suggestions.

P/A/ Kent/Denis

Que le SEI adopte et mette en œuvre les recommandations énumérées, après en avoir discuté avec le capitaine Smith.

Bob – oui
Denis – oui
Kent – oui
Betty – oui

  • La motion est adoptée.

MODULES DE FORMATION DES DIRIGEANT‑E‑S DE SECTION LOCALE DE L’AFPC ET COURS DE FORMATION DES DIRIGEANTES ET DIRIGEANTS DE SECTION LOCALE DU SEI :

Le comité prend connaissance des modules de cours de l’AFPC pour voir s’ils pourraient être utilisés dans notre cours de formation des dirigeantes et dirigeants de section locale et/ou par les VPR pour les séances de formation régionales qu’ils pourraient organiser. Le Comité est aussi invité à se pencher sur la dépense du Fonds d’éducation du SEI par les VPR dans leur région lorsqu’ils organisent des séances de formation à l’aide de ces modules. La liste des modules est jointe.

Après examen des modules de l’AFPC, il est convenu que les modules ci‑après pourraient être repris dans le Cours de formation des dirigeantes et dirigeants de section locale du SEI :

1.3, 1.4, 2.1, 2.3 2.4, 2.8, 2.10 et 4.1. (3.1, 3.2, 3.3, 3.4 et 3.5 sont déjà là, selon Shane).

Documents distribués : 7.1, 7.2, 7.3, 7.4 et 7.5.

Pour les VPR ou une Conférence des présidentes et présidents :

1.3, 1.4, 2.3, 2.4, 2.5, 2.9 et 3.1

Uniquement pour une Conférence des présidentes et présidents :

6.4 peut-être par le Comité de la négociation collective.

Pour ce qui est du financement sur le Fonds d’éducation, le comité convient de ce qui suit :

Si le volet « éducation » d’une séance régionale organisée par le VPR dure une journée complète ou plus, alors il peut passer 50 % de la dépense sur son fonds d’éducation.

Si le volet « éducation » d’une séance régionale organisée par le VPR ne dure qu’un avant-midi ou un après-midi (moins d’un jour mais au moins une demi-journée), alors le VPR peut passer 25 % de la dépense sur son fonds d’éducation.

P/A/ Kent, Denis

Il est résolu que le Fonds d’éducation du SEI peut être utilisé pour les modules de la trousse des dirigeant‑e‑s de section locale de l’AFPC.

Bob – oui
Denis – oui
Kent – oui
Betty – oui

  • La motion est adoptée.

Le comité se penche également sur le lancement du cours de formation des dirigeantes et dirigeants de section locale du SEI et décide ce qui suit :

  1. Ce cours n’est pas le même que le cours Promotion du militantisme syndical et il pourrait ne pas être nécessaire pour toutes les sections locales.
  2. Pour une région, il devrait être le même que le cours sur les griefs. Si une région décide qu’elle veut ce cours, elle demanderait l’approbation, et les dépenses pourraient être imputées moitié-moitié sur les budgets régionaux/interrégionaux et d’éducation disponibles.
  3. Nous pourrions envisager d’offrir ce cours à l’échelle nationale une fois l’an, comme le cours de dotation, en réservant 5 sièges par section locale, avec 5 sections locales, si les nombres le justifient. Cependant, le comité signale qu’il faudrait peut-être prévoir l’interprétation simultanée, selon le nombre de participantes et participants et les sections locales d’où ils viendraient. Le comité n’a pas l’intention d’envisager la possibilité d’offrir deux cours nationaux séparés, un en anglais et l’autre en français. Les points en 1 et 2 sont la méthode que préfère le comité pour la présentation de ce cours.

Le comité est aussi mis au courant d’un accord entre CHIP et le SEI pour des rabais offerts par les hôtels à tous les membres du SEI. Cette information sera affichée dans le site Web dès que l’accord aura été signé et que les détails du lien d’accès auront été convenus entre le "Canadian Hotel Income Properties" (CHIP) et la préposée au Web / agent de communications du SEI.

La séance est levée.