Comité d'action politique

Rapport du Comité d'action politique

June 2011

Nick Stein Point 11(m)

Le Comité s’est réuni à Toronto les 6 et 7 avril 2011 avec le coprésident Cosimo Crupi et le représentant des présidentes et présidents, Brad Feraday. Le procès-verbal de sa réunion a été distribué.

Le principal point à discuter à cette réunion était la préparation d’une série de questions d’importance pour nos membres en prévision des élections fédérales du 2 mai. Il s’agissait des questions à poser par nos membres aux candidates et candidats aux élections. Elles ont été tout de suite versées dans le site Web du SEI et envoyées par la poste à tous les membres dans le communiqué du SEI.

Les résultats des élections sont connus, et nous avons un gouvernement Harper majoritaire, qui fera la vie dure non seulement à nos membres mais encore à tous les membres de l’AFPC et au public, car on s’attend que Harper aille de l’avant avec son mandat de réduction du gouvernement par la suppression d’emplois, ce qui signifie une réduction des services que nous assurons aux Canadiennes et Canadiens. C’est fondamentalement et moralement mauvais car les Canadiennes et Canadiens méritent des services publics de qualité, que nous faisons un excellent boulot pour leur assurer.

Si la majorité conservatrice n’est pas une bonne chose pour les travailleuses et travailleurs du secteur public, l’élection d’une Opposition qui travaille pour les Canadiennes et Canadiens et leurs familles est une occasion formidable de faire parler de nos problèmes au Parlement. Nous devons travailler avec l’Opposition officielle pour qu’elle prenne en charge nos problèmes.

Nous devons tenir les Conservateurs responsables de leurs actions, ce que nous ferons en expliquant au public qu’une réduction de la taille du gouvernement signifiera l’élimination de certains services. Il n’est absolument pas logique de réduire les effectifs de l’ARC car c’est nous qui soutenons l’économie par notre travail et en veillant à la perception des impôts. Sans nous et nos membres, de très nombreux services seront éliminés, et nous devons continuer de dire non seulement aux Canadiennes et Canadiens mais aussi aux parlementaires qu’il nous faut plus, et pas moins, de personnel.

Ce rapport est le dernier que je présente en tant que président de ce Comité, et j’aimerais REMERCIER tous les membres du Comité, rep. et membres du personnel, qui y ont travaillé avec moi. Mais, je m’en voudrais de ne pas commenter les travaux de notre Comité. Je suis d’avis que l’action politique revêt une grande importance pour notre Syndicat et, malheureusement, notre Comité a été sous-utilisé. J’espère que le Comité prendra l’importance qui lui revient désormais.

Soumis respectueusement,

Nick Stein
Président du comité