Comité exécutif

Procès-verbal de la réunion du Comité exécutif

21 - 22 juin 2004

(Les points à l’ordre du jour suivent les numéros utilisés à la réunion de mai 2004 du Comité. Cette réunion ci se veut une continuation de la réunion de mai.)

Ordre du jour :

3. Questionnaire de sondage des membres du SEI
4. Stratégie pour la restructuration/négociation
6. Les besoins/déménagement du bureau
8. Accord sur la CSP

(Voici un extrait du rapport présenté par le Comité exécutif à la réunion de juin 2004 du Conseil exécutif à titre de référence.)

Questionnaire de sondage des membres du SEI :

Le comité a révisé les réponses du questionnaire et divisé leur analyse en quatre parties : 1. Rapport de l’analyse, 2. Les dossiers, 3. Ce que nous avons déjà fait, et 4. Ce que nous devons faire.

Sous "Ce que nous devons faire" le comité a identifié jusqu’à maintenant ce qui suit :

  • Encourager les membres à faire des suggestions directement pour ce qui est du site Web et du Communiqué via le site Web et le Communiqué.
  • Un Bulletin en septembre aux sections locales à titre de rappel au sujet des séances d’orientation en vertu de la convention collective. Le comité est d’avis que cela est nécessaire puisqu’il n’y a pas eu de nouvelles demandes d’autres trousses du nouveau membre depuis l’envoi initial. Puis, il faudrait faire un suivi auprès des VPR pour voir si les séances d’orientation ont lieu dans leurs sections locales. Nous utiliserions un bref questionnaire, pour qu’il n’y ait pas de réponse « oui » ou « non » sans plus.
  • Dresser une liste des contacts pour tous les membres à rejoindre par courriel, par voie d’auto- identification par le site Web et le Communiqué.
  • Approfondir la caractéristique « subscribe » pour notre site Web.
  • Utiliser le site Web et le Communiqué pour annoncer les consultations au sujet des revendications. Cela peut obliger à changer la date du Communiqué pour plus de souplesse. Le président du Comité des communications pourrait avoir à présenter une résolution au Conseil pour donner plus de marge de manœuvre au Comité au sujet des dates.
  • Un Bulletin sur ce qui est négocié à la Table de l’ARC et sur ce qui ne l’est pas. Ensuite un deuxième Bulletin exposant le processus pour les enjeux qui ne sont pas négociés à la Table de l’ARC.
  • Rappeler aux sections locales la résolution en instance « Sondage auprès des membres » qui énonce : « Il est résolu que le SEI encourage toutes les sections locales à communiquer avec leurs membres (c.-à-d. comités permanents, assemblées des membres, sondages) avant de répondre à une invitation aux contributions ». Ce ci comprendra l’appel à tous pour les demandes.
  • Nous devons continuer d’exercer des pressions dans la négociation pour conclure un accord avant l’expiration de l’ancien accord et avoir des dates soutenues pour la négociation.

La présidente fait savoir au comité qu’elle avait demandé que les plans d’action régionaux lui soient envoyés pour la fin de février. Elle a reçu un total de 5 plans d’action. La raison pour laquelle les plans d’action ont été demandés, c’est pour que le comité puisse les analyser pour voir s’ils renferment quelque chose qui pourrait être utilisé au niveau national, afin de permettre au comité de partager les pratiques exemplaires avec toutes les régions et de voir sur quels points les régions pensent qu’il y a des améliorations à faire. Cependant, vu que la présidente n’a reçu que cinq des dix plans régionaux (Montagnes Rocheuses, Grand Toronto, Pacifique, RCN et SO de l’Ontario) le comité a laissé la révision des plans pour une date ultérieure. Cependant, les membres du comité marquent leur déception au sujet de la réponse et se demandent si le Conseil pense toujours que la question a son importance. Beaucoup d’argent et de temps ont été mis là dedans et le comité estime certainement que c’est l’une des occasions les plus importantes qu’a le SEI de changer et d’améliorer notre façon de faire le service des membres. A travers ce rapport le comité demande si les membres du conseil ont toujours cette question comme étant leur priorité pour l’organisation.

3. Questionnaire de sondage des membres du SEI :

Malgré la demande faite par le Comité dans le procès-verbal de sa réunion de mai 2004 et de nouveau à la réunion de juin du Conseil exécutif tant dans son rapport que de vive voix, aucun nouveau plan d’action régional n’a été reçu. Les plans reçus proviennent du Pacifique, des Montagnes Rocheuses, du Grand Toronto, de la RCN et du SO de l’Ontario. Le Comité continue d’exposer « Ce que nous devons faire » pour chaque question déjà déterminée.

Communications :

  • La présidente nationale doit diffuser un bulletin pour encourager les sections locales à continuer de distribuer de l’information à l’entrée des bureaux et à tenir des réunions en personne avec leurs membres.
  • Procéder à un lancement national officiel du nouveau site Web et envisager la possibilité de remettre à chaque membre un cadeau (p. ex., un stylo) portant l’adresse du site.
  • Intégrer au site Web une section « Boîte à outils des sections locales » qui comprendra le Manuel d’aide et le Manuel sur les politiques et procédures.
  • Faire réviser et mettre à jour le dépliant « La section locale efficace », puis l’envoyer à chaque section locale et le verser dans le site Web sous la rubrique « Boîte à outils des sections locales ».

Visibilité du syndicat et contact personnel :

  • Continuer de promouvoir le SEI par tous les moyens possibles.
  • Préparer un catalogue de tous les articles promotionnels du SEI destinés à être vendus aux sections locales.
  • En plus du bulletin prévu à propos de la tenue de séances d’orientation à l’intention des nouveaux membres, la présidente nationale doit encourager les sections locales à tenir des réunions « casse-croûte » sur des sujets d’intérêt pour les membres.

Négociation :

  • Le Comité permanent de la négociation doit préparer un document d’orientation sur la négociation à présenter au Congrès de 2005.

Perception négative du syndicat :

  • Continuer d’assurer le suivi du questionnaire de sondage des membres du SEI, notamment par un envoi direct ou au moyen du site Web.

Sections locales inactives :

  • Le Comité estime que la meilleure façon de s’attaquer à cette question est d’améliorer les communications et le recrutement des membres. Nous devons poursuivre nos efforts de promotion du syndicat.

4. Stratégie pour la restructuration/négociation :

La présidente fait le point sur ces questions.

  • Un bulletin a été diffusé il y a un bon moment sur toutes les mesures prises depuis l’annonce de la restructuration gouvernementale du 12 décembre 2003.
  • L’idée d’une poursuite en « recours collectif » contre le gouvernement a été examinée. Un « recours collectif » comporte certaines conditions, et les avocats ne sont pas d’avis que nous sommes même près de satisfaire à ces exigences.
  • L’AFPC et une entreprise externe ont envisagé d’autres actions en justice contre certaines personnes au gouvernement. On nous a avisés cependant que, si notre plainte ou poursuite était liée de quelque façon que ce soit à la négociation, aucun tribunal n’interviendrait puisque ces questions relèvent de la compétence de la CRTFP. Toutefois, elles examinent encore s’il y a eu infraction à la Loi sur l’ARC et ont obtenu de l’information sur la NCA en vertu des dispositions d’accès à l’information.
  • La présidente nationale siège également à un comité de l’AFPC chargé d’examiner la structure de l’organisation.
  • Par ailleurs, la présidente nationale a fait savoir au président de la CEUDA que nous croyons que les membres de l’AFPC à l’ARC seraient mieux servis par le SEI.
  • La CEUDA a également été avisée que tout membre du SEI transféré à l’ASFC sera transféré à la CEUDA.

6. Les besoins/déménagement du bureau :

La présidente a fait porter ce point à l’ordre du jour simplement pour tenir le Comité au courant. Par suite des commentaires formulés par le Conseil exécutif à sa réunion de juin, la présidente met sur pied un comité formé de deux membres du Comité des finances, d’un représentant du SEA et d’elle-même. Elle vise à ce qu’une résolution soit prête à être présentée à la réunion de septembre du Conseil exécutif afin que cette question soit réglée.

8. Accord sur la CSP :

Comme il en a été question à la réunion de juin du Conseil, le SEI n’est pas disposé à ce que d’autres représentantes ou représentants syndicaux soient présents à nos CSP, à l’échelle nationale, régionale ou locale. La présidente nationale doit demander aux VPR s’ils voient des problèmes à tenir des réunions de CSP à l’échelle régionale, et la même question doit être posée aux sections locales à propos des réunions de CSP locales. L’importance de tenir des CSP, au niveau régional aussi bien que local, sera également soulignée.

Par ailleurs, la présidente rappellera au Conseil qu’il recevra les procès-verbaux des réunions de CSP régionales et que les sections locales doivent faire parvenir les procès-verbaux de leurs réunions de CSP au Bureau national et à leur VPR.

Le Comité gardera ce point à l’ordre du jour en vue de la signature d’un accord avec l’ARC sur les CSP.

Solidairement,

Betty Bannon
Présidente nationale du SEI