Problèmes au travail? Griefs

La convention collective, ou le contrat, négociée entre le syndicat et l’employeur, fixe, avec d’autres textes législatifs, les conditions de travail. Chaque fois qu’un membre estime que ses droits de travailleuse ou travailleur ont été violés, le SEI cherche avec lui une solution officieuse au problème. Si cet effort ne donne rien, le syndicat aide le membre à présenter un « grief » écrit en bonne et due forme à la direction.

À moins que la direction n’accepte le grief et n’intervienne pour corriger le problème, le grief peut passer par cinq paliers distincts, selon le type de grief.

Les représentantes et représentants de section locale du SEI pour le milieu de travail particulier où le problème est survenu s’occupent normalement des griefs de premier et/ou de deuxième palier. Les griefs de troisième palier sont généralement soumis aux sous-commissaires de l’Agence. Ces griefs sont présentés et plaidés par les VPR du SEI. Les agents des relations de travail du SEI, qui travaillent à notre siège social national, s’occupent des griefs de dernier palier.

Si la question n’est toujours pas réglée à la satisfaction du membre, l’AFPC peut décider, lorsque le cas est bien fondé, s’il y a lieu de porter le grief sur une tribune d’« arbitrage », un tribunal quasi judiciaire.