Reprise des pourparlers entre l’AFPC-SEI et l’Agence du revenu du Canada

19 juin 2020

Les négociations vont reprendre pour près de 30 000 membres de l’AFPC-SEI qui sont sans contrat de travail depuis près de quatre ans. L’Agence du revenu du Canada a accepté de revenir à la table la semaine du 6 juillet, suite aux pressions continues de nos membres.

Les membres de l’AFPC-SEI ont joué un rôle essentiel pendant la pandémie, se surpassant pour fournir une aide financière d’urgence à des millions de Canadiennes et Canadiens, et ce, pendant la période de pointe des impôts. Ils ont travaillé jour et nuit, à partir de leur domicile et souvent en jonglant avec leurs obligations familiales, pour apporter leur soutien à la population canadienne durant cette crise d’une ampleur historique.

À la fin avril, la commission de l’intérêt public (CIP) a publié ses recommandations visant le règlement d’un contrat de travail pour les membres de l’AFPC-SEI. La CIP s’est rangée du côté syndical sur plusieurs points et recommande que l’employeur :

  • comble l’écart salarial par rapport à nos collègues du groupe Vérification, finances et sciences (VFS) – il ne peut se contenter de nous offrir les mêmes salaires que ceux qu’il a consentis au groupe PA du Conseil du Trésor pour la période 2016-2018;
  • se penche sur « une ou plusieurs questions » liées aux conditions de travail dans les centres d’appels soulevées par le syndicat afin que les parties parviennent à une entente;
  • adopte de nouvelles définitions de la « famille » et du « temps de déplacement »;
  • reconnaisse l’ancienneté pour l’attribution du travail de soir et de fin de semaine – il n’a aucune raison de s’y opposer;
  • rembourse les frais de tout certificat médical qu’il exige de son personnel;
  • permette au syndicat d’accéder aux installations de l’ARC sans opposer de refus déraisonnable.

En ce qui a trait aux emplois à durée déterminée, notre équipe de négociation est déterminée à ce que le personnel temporaire ait la possibilité d’obtenir la permanence plutôt que de passer d’un contrat à un autre pendant des années.

Depuis la publication du rapport de la CIP, des milliers de membres de l’AFPC-SEI ont écrit et téléphoné à Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor, et à Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national, pour exhorter l’employeur à reprendre les négociations.

Lorsqu’elle reviendra à la table, l’ARC doit être prête à discuter des principaux enjeux, comme le recommande la CIP.

Pour vous tenir au courant de l’évolution des négociations, rendez-vous à ute-sei.org et à syndicatafpc.ca/agence-du-revenu-du-canada. Profitez-en pour vous abonner à nos listes de diffusion. Si vous avez des questions, contactez la présidence de votre section locale du SEI.

Sujets: