Négos avec l’ARC : L’AFPC et le SEI proposent leurs demandes salariales. L’Agence ne répond pas aux préoccupations des membres

7 décembre 2018

L’équipe de négociation de l’AFPC-SEI a rencontré celle de l’Agence du revenu du Canada (ARC) du 3 au 6 décembre pour poursuivre les négociations en vue de renouveler la convention collective. Les deux parties ont longuement discuté des préoccupations de nos membres, mais les contre-offres des représentants de l’Agence étaient loin de répondre aux attentes du syndicat.

Revendications salariales du syndicat 

Les demandes salariales de l’AFPC-SEI visent à obtenir : (1) des augmentations de salaire justes qui vont au-delà des tendances en matière d’inflation; et (2) un ajustement du marché qui rapprocherait le salaire des travailleurs et des travailleuses de l’ARC de celui de leurs homologues à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Rappelons que le gouvernement fédéral a scindé en deux l’Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC) en décembre 2003 pour former l’ARC et l’ASFC. Au fil du temps, un important fossé s’est creusé entre le salaire des travailleurs et travailleuses occupant des fonctions semblables au sein des deux organismes. L’AFPC-SEI estime que les travailleurs et travailleuses de l’ARC mérite d’être rémunérés équitablement. Les représentants de l’ARC ont promis de répondre aux demandes salariales lorsqu’ils retourneront à la table de négociation en janvier.

Principales préoccupations toujours pas résolues

L’équipe de négociation de l’AFPC-SEI a également réitéré les priorités exprimées tout au long de la présente ronde de négociation, soit :

  • une meilleure conciliation travail-vie personnelle, grâce à de meilleurs congés;
  • de meilleures conditions de travail pour les travailleurs et travailleuses des centres d’appels, y compris de meilleures protections et le droit de participer à l’établissement des horaires;
  • des protections contre le recours excessif aux emplois à durée déterminée, incluant une augmentation du nombre de postes permanents et une meilleure sécurité d’emploi;
  • des protections contre l’accroissement du travail par poste et de nouveaux droits pour les travailleuses et travailleurs de soir;
  • les droits syndicaux au travail, similaires à ceux consentis par d’autres ministères fédéraux.

Bien que des discussions constructives aient eu lieu concernant les centres d’appels et les congés pour obligations familiales, l’ARC n’a toujours pas fourni de réponse valable aux diverses revendications de notre équipe de négociation. Les seuls progrès réalisés au cours des derniers jours portaient sur des questions d’ordre cosmétique.

Les négociations devraient reprendre la semaine du 21 janvier. L’AFPC et le SEI demandent à l’ARC de revenir à la table prête à discuter de ces principaux enjeux pour nos membres.

N’hésitez pas à consulter les sites internet du SEI (ute-sei.org/fr) et de l’AFPC (syndicatafpc.ca) pour obtenir de plus amples renseignements et vous inscrire afin de recevoir des mises à jour régulières. Si vous avez des questions, communiquez avec le président ou la présidente de votre section locale du SEI.

Les membres de l’AFPC-SEI à l’Agence du revenu du Canada 
Mon contrat - Ma voix