Les conséquences d'une déclaration d'impôt unique au Québec pour le reste du pays

14 août 2019

Dans le cadre de sa campagne contre la proposition des conservateurs de mettre en place une déclaration d’impôt unique au Québec, administrée par Revenu Québec, s’ils remportent les prochaines élections fédérales, le Syndicat des employé-e-s de l’Impôt (SEI)  tient à souligner qu’en plus de la perte directe de 5 500 postes à l'Agence du revenu du Canada (ARC) au Québec, le fait que 8 millions de québécois n'auraient plus besoin de faire affaire avec l'ARC aurait également des répercussions sur les emplois à l'Agence ailleurs au pays. En effet, la décision de passer à une seule déclaration de revenus au Québec aurait des conséquences importantes et de grande portée à l'échelle nationale, notamment la perte d’innombrables emplois :

  • aux centres d'appels pour l’impôt des particuliers situés à Calgary et Hamilton
  • aux centres d'appels des guichets d'affaires de Saint Jean (Nouveau Brunswick), Toronto et Edmonton
  • dans le traitement des déclarations de revenus du Québec aux centres fiscaux de Winnipeg et de Sudbury
  • dans les charges de travail liées au recouvrement à l'échelle du pays, car ce travail est de nature nationale, de sorte que la perte des dossiers des contribuables du Québec aura une incidence sur les travailleurs qui s'acquittent de ces tâches.

Voici une autre bonne raison pour laquelle tous les membres du Syndicat des employé-e-s de l'Impôt de partout au Canada devraient réfléchir à deux fois avant de voter pour le Parti conservateur du Canada aux prochaines élections fédérales.

En toute solidarité,

Marc Brière
Président national
Syndicat des employé-e-s de l’Impôt