Lutte de l'AFPC pour protéger les services publics sous un règne conservateur majoritaire

1 juin 2011

PLAN D’ACTION 2011 DU CONSEIL NATIONAL D’ADMINISTRATION

ATTENDU QUE le 2 mai 2011, les Canadiennes et les Canadiens ont élu un gouvernement majoritaire composé de 167 députés conservateurs et d’une opposition officielle comptant 103 députés néodémocrates;

ATTENDU QU’au cours des cinq dernières années, Stephen Harper, en sa qualité de premier ministre au sein d’un gouvernement minoritaire, a aboli des programmes fédéraux, coupé les vivres à de nombreux autres programmes et organismes non gouvernementaux s’acquittant de travaux importants en matière de droits de la personne et de défense des intérêts de divers groupes, a liquidé des actifs fédéraux et s’est fait le champion de la privatisation et de la déréglementation, entraînant la perte d’actifs et de services publics que mérite la population canadienne et sur lesquels elle compte;

ATTENDU QU’un gouvernement conservateur majoritaire a le pouvoir d’éviscérer les services publics, de réduire le niveau d’emploi à la fonction publique et d’attaquer les droits des membres de l’AFPC acquis au moyen de la négociation collective ainsi que ceux garantis par la loi;

ATTENDU QUE le nouveau gouvernement fédéral nous présente des défis de taille, qui constituent également des occasions d’agir;

ATTENDU QUE les personnes déléguées à deux congrès régionaux de l’AFPC ont adopté à l’unanimité des résolutions d’urgence préconisant la conception d’un plan d’action dans la foulée de l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement conservateur majoritaire;

IL EST RÉSOLU QUE le Conseil national d’administration approuve des dépenses pouvant aller jusqu’à un million de dollars pour la mise en œuvre d’un plan d’action d’urgence pour lutter contre les réductions dans les services publics qui découleront de l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire. Ces dépenses seront payées, dans la mesure du possible, à même le budget actuel, avec la possibilité de puiser jusqu’à 500 000 $ en 2011 et en 2012 dans le Fonds d’actif des membres;

Il EST DE PLUS RÉSOLU QUE le Conseil national d’administration prenne des mesures pour appuyer entièrement ce plan d’action;

IL EST DE PLUS RÉSOLU QUE le plan d’action inclue l’établissement d’une communication continue et d’un réseau d’action de l’AFPC et de ses Éléments du secteur fédéral pour qu’ensemble, nous puissions analyser et évaluer les répercussions des examens des opérations et des programmes gouvernementaux ainsi que des mesures annoncées dans le budget fédéral du 6 juin, et pour que nous puissions y réagir collectivement;

IL EST ENFIN RÉSOLU QUE le plan d'action mette l'accent sur les activités d'engagement et de mobilisation des membres, jumelées à des initiatives de lobbying politique et de communication, ainsi qu'à d'autres activités visant à promouvoir la valeur des services publics fédéraux ainsi que des travailleuses et travailleurs qui offrent ces services; qu'il renferme également des mesures ayant pour but de faire obstacle au programme antitravailleur de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).