Bulletin 17/12

4 octobre 2012

À :  Conseil exécutif

      Substituts aux VPR

      Présidentes et présidents de section locale

      ART

OBJET :  La négociation collective   


Chères consoeurs et chers confrères,

Les deux dernières rondes de négociations avec l’ARC nous ont valu plusieurs améliorations importantes à notre convention collective et ont consacré une nouvelle approche historique de la négociation. Celle de 2007 a été la première à déboucher sur la conclusion d’une entente de principe avant même l’expiration du contrat précédent. En 2010, on a utilisé le même processus pour, encore une fois, conclure un accord rapidement. La prochaine ronde de négociations prendra, c’est certain, une voie différente et durera beaucoup plus longtemps.

« Notre négociation » signifie la négociation à l’ombre du Conseil du Trésor. Comme vous le savez, le Conseil du Trésor tient à éliminer l’indemnité de départ dans la fonction publique. Nous sommes visés nous aussi, et la direction déposera une revendication à ce sujet.

Nous voici dans l’obligation de remonter la même pente que les autres groupes qui se sont battus pour négocier avec le gouvernement Harper. Nous avons été victimes d’une législation qui nous a enlevé nos droits, d’un blocage du budget de l’Agence, de compressions des services, de la fermeture des comptoirs de l’ARC, et ce n’est que le début pour ce gouvernement.

Nous devons davantage prendre les choses en main et nous mobiliser pour dénoncer les compressions qui s’annoncent et travailler à renforcer notre convention collective. Nous devons améliorer le libellé du contrat pour protéger nos emplois actuels, pour mettre un terme à la sous-traitance, pour aider nos employé‑e‑s nommés pour une période déterminée et pour protéger notre vie de travail.

Nous avons besoin de vous toutes et tous; nous avons besoin que les militantes et militants parlent au nom des membres, que les membres se lèvent pour dire que la coupe est pleine et qu’il faut appuyer l’équipe de négociation pendant qu’il est temps.

Notre équipe sait où elle va et est déterminée et elle travaillera à négocier le meilleur contrat possible pour tous les membres. Nous l’appuyons sans réserve et lui souhaitons que du succès. L’AFPC et le SEI enverront à chaque section locale des porte-cartes, que nous demandons à tous les membres de porter à compter du 1er novembre pour appuyer l’équipe de négociation.

Ensemble, nous pouvons améliorer les choses. Le temps est venu de tous nous tenir debout et solidaires.

Solidairement,

signature de Robert Campbell

Robert Campbell

Président national du SEI